Donner un effet de profondeur à ses dessins


Donner un effet de profondeur à ses dessins


 

Si vous lisez cet article, c’est probablement que vous avez déjà eu l’occasion de faire des dessins avec du décor, mais que pour une raison obscure, le résultat semble très…plat ? On ne ressent pas de profondeur dans votre image, pourtant la perspective est bonne, il n’y a pas d’erreur de dessin, mais on ne ressent pas que certaines choses sont situées plus loin que d’autres.

C’est un problème et il existe un tas de petites astuces au niveau du dessin en lui-même ou de la couleur pour pouvoir y parer, c’est ce que nous allons voir dans cet article.

 

 

Pour illustrer mes supers astuces, je me servirais du petit dessin ci-dessous :

 

exemple de dessin sans effet de profondeur

 

Comme vous pouvez le voir, en terme de dessin pur, il n’y a pas d’erreur, mais le rendu est assez plat. C’est donc que le problème vient d’ailleurs.

 

 

 

 

DONNER UN EFFET DE PROFONDEUR AVEC LE DESSIN

 

Ceux qui ont suivi la formation de Grégoire, les bases du dessin, vont probablement avoir une idée sur mon premier conseil : jouer sur les valeurs de traits.

 

 

 

LA VALEUR DE TRAIT

 

Qu’est-ce donc ? C’est l’épaisseur du trait que vous utilisez. S’il est plus ou moins gras ou plus ou moins fin. Comme en perspective, on part du principe que ce qui est plus proche de vous aura des traits plus épais que quelque chose qui est loin.

 

Ce qui donne ceci :

 

donner de la profondeur au dessin grâce aux valeurs de trait

 

Je n’ai pas touché à l’arrière-plan que j’ai laissé avec des traits fins. Mais j’ai épaissi tout ce qu’il y a devant. Et j’ai épaissi encore davantage le premier plan. Rien que ça, ça donne une meilleure impression de profondeur.

 

 

 

 

LES DETAILS

 

De la même façon qu’il est logique d’épaissir les traits d’un objet plus proche, on va également le détailler davantage. Si je prends un livre admettons, et que je le tiens loin, on verra que c’est un livre, mais il sera sans doute difficile de le lire. Alors que tout proche de moi, je discernais sans souci les lettres, voire le grain du papier, quelques éraflures par-ci par-là, etc. Le niveau de détail dépend de l’objet et de la distance à laquelle il se tient du spectateur.

Donc, on va laisser l’arrière-plan non détaillé, rajouter quelques petits détails au plan intermédiaire et beaucoup détailler le premier plan.

 

détailler le dessin pour donner un effet de profondeur

 

 

 

Vous aurez noté que j’ai repris mon dessin de base pour illustrer mon propos afin que ce soit plus clair pour vous de jauger de l’efficacité de cette astuce. Mais on peut évidemment combiner les valeurs de trait et les détails.

 

Voici ce que ça donnerait :

 

détailler le dessin et utiliser les valeurs de traits pour créer un effet de profondeur

 

 

Pas mal hein ?

Il reste une dernière astuce en dessin.

 

 

 

 

LIGNES NON TERMINEES

 

Nous sommes en dessin, on peut tricher si on le souhaite pour rendre les choses plus lisibles. Notamment si on n’a pas de couleurs ensuite pour nous aider à rendre l’image plus lisible. Pour cela, on peut choisir de volontairement faire s’arrêter des lignes avant leur fin normale.

Comme toujours, ce sera plus clair avec une démonstration :

 

donner un effet de profondeur avec les lignes non terminées

 

 

 

Ici j’ai laissé des vides à certains endroits pour découper mes différents plans. Seul, ça ne donne pas forcément une nette impression de profondeur, mais combiné aux astuces ci-dessus :

 

combiner les différentes astuces pour donner de la profondeur au dessin

 

 

 

C’est plus efficace, non ?

 

 

 

 

DONNER UN EFFET DE PROFONDEUR GRACE A LA COULEUR

 

On peut jouer sur le dessin, mais également sur la couleur.

Voici notre image de base avec des couleurs très simples.

 

 exemple de dessin sans effet de profondeur

 

 

 

 

 

 

LE CONTRASTE

 

On peut commencer par jouer sur le contraste. Quelque chose de proche, surtout en premier plan (sauf certaines exceptions que je n’évoquerai pas ici) est en général plus sombre. Et ce qui est plus loin, plus clair.

 

Utiliser le contraste pour donner de la profondeur à son dessin en couleur

 

 

 

Même avec un trait non travaillé comme celui de mon dessin de base, on ressent une meilleure profondeur rien qu’avec cette astuce.

 

Attention, je précise qu’on parle ici de gestion de la lumière et non de la couleur des objets. On peut le voir ici, si mon premier plan était plus clair que l’arrière-plan (par exemple que le bois était en fait peint en blanc admettons) on assombrirait ce premier plan pour une meilleure lecture de l’image et une meilleure hiérarchisation. De manière générale, ne confondez par la couleur d’un objet avec sa valeur lumineuse, ce sont deux choses différentes.

 

 

 

 

LA SATURATION

 

Un objet proche est plus saturé qu’un objet lointain. C’est-à-dire qu’il est plus coloré et que ce qui est plus loin est plus terne.

Démonstration :

 

 Utiliser la saturation pour donner de la profondeur à son dessin en couleur

 

 

Plutôt efficace aussi. Combinons les deux astuces couleurs ensemble pour voir :

 

Utiliser le contraste et la saturation pour donner de la profondeur à son dessin en couleur

 

 

 

Même si mon encrage n’est pas le meilleur pour aider à la perception de la profondeur dans mon image, ça fonctionne quand même.

 

 

 

 

 

 

DESSINER EN PROFONDEUR GRACE AU FLOU ATHMOSPHERIQUE

 

On pourrait résumer toutes ces astuces à la notion de flou atmosphérique. Si vous avez déjà vu des montagnes ou des photos de montagnes, vous avez sans doute remarqué que celles dans le lointain devenaient un peu bleutées, plus confondues avec le ciel.

 

Un exemple en photo de flou atmosphérique

 

 

Ici c’est flagrant, la montagne au premier plan est plus sombre, plus contrastée et plus détaillée que celles dans le lointain. On notera aussi que plus on s’éloigne, plus tout devient bleu. Ça c’est l’illustration parfaite de ce qu’est le flou atmosphérique.

On peut aussi dire que ce qui est loin est moins défini et donc on pourrait se permettre d’avoir un dessin moins fini avec des traits plus discontinus pour l’arrière-plan, ça marcherait très bien aussi.

 

Toutes ces astuces, sont des éléments typiques du flou atmosphérique. Elles peuvent être utilisées séparément ou être combinées, toutes utilisées ou seulement une ou deux. Et c’est parce qu’on les associe inconsciemment au flou atmosphérique qu’elles fonctionnent.

Voici ce que ça donne si on combine toutes les astuces que je vous ai données ensemble :

 

Donner de la profondeur au dessin en combinant les astuces avec le flou athmosphérique

Et un petit comparatif avec l’image de base :

 

 

 

 

C’est un peu mieux maintenant, pas vrai ?

 

 

Dernière chose : on peut jouer sur un dernier élément qui nous vient plutôt du secteur de la photo ou du cinéma.

 

 

 

 

LE FLOU

 

Vos yeux, comme une caméra d’ailleurs, se focalisent toujours sur un élément. Cet élément sera net alors qu’autour les choses seront plus floues. Je suis sûr que vous connaissez bien le phénomène de poser deux objets sur une table, l’un proche de vous, l’autre lointain, et de fixer son regard sur l’un ou sur l’autre.

Si on regarde celui tout devant, celui à l’arrière deviendra flou et réciproquement.

 

« Oui mais Rakjah, on fait du dessin, comment on pourrait faire un flou ? »

 

Très bonne question ! Soit on joue au niveau des traits. Les amateurs de manga ont probablement une idée de la méthode qu’on peut utiliser pour donner une impression de flou :

 

dessiner des traits flous pour réaliser un dessin en profondeur

 

 

Ça marche plutôt bien mine de rien, ça à son style.

 

 

Si vous utilisez la peinture, il suffit de ne pas avoir de contours nets, de laisser les bords assez dégradés. Idem avec les crayons et les pastels. Quant à ceux sur ordinateur, vous avez en général des filtres pour flouter les zones que vous voulez ou des brushes style aérographe.

 

Attention avec le flou, car c’est également un élément de composition. Mais si vous avez un premier plan, vous pouvez l’appliquer dessus. Démonstration :

 

 

 

 

 

 

Et voilà ! Vous pouvez donc jouer sur tous les éléments suivants pour donner de la profondeur à votre image et en utiliser un ou plusieurs selon votre style et vos goûts personnels :

 

  • Valeur des traits

  • Niveau de détail

  • Contraste

  • Saturation

  • Flou

 

 

 

Illustratrice et rédactrice : Rakjah

 


par Liam

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? Soyez le premier à réagir :)


LES BASES DU DESSIN

les bases du dessin

Venez découvrir notre formation dédiée aux bases du dessin. On vous détaille toutes les notions essentielles pour bien débuter tout en vous proposant de nombreux exercices pratiques et illustrations à réaliser pour apprendre efficacement depuis chez vous !

Voir la formation