Comment dessiner une montagne enneigée


Comment dessiner une montagne enneigée


Aujourd'hui, nous allons dessiner des sommets recouverts de neige. Ils doivent avoir une allure mystique et il doit se dégager du dessin une impression de grandeur à l'état brut. Nous ne pouvons que rester contemplatif devant une telle vision de la nature.

 

LES ÉLÉMENTS GRAPHIQUES D’UNE MONTAGNE

Ces sommets sont infranchissables pour la plupart des hommes. Ce genre de paysage se trouve dans un climat bien particulier où la pression atmosphérique est très basse car elle chute plus l’altitude est élevée. Il y fait ainsi très froid et par conséquent la vie peine à s'y développer. On ne trouvera pas d'arbres ni de buissons sur ces montagnes, mais majoritairement une terre rocheuse, recouverte d'un épais manteau de neige.

 

LA PALETTE DE COULEUR DE NOTRE DESSIN

La palette de couleurs que j'en ai dégagée est sans surprise dans les tons froids. On se rapproche du bleu, ou du violet. Si vous le souhaitez, vous pouvez également utiliser une palette dans les tons bleu cyan (tirant vers le turquoise), comme pour les glaciers.

la palette de couleur du dessin


Même si l'on dessine des montagnes, et plus particulièrement leurs sommets, on évitera les tons franchement verts, synonymes d'une végétation abondante.

Pour les roches, on utilisera les bleus les plus sombres. Le ciel et les nuages peuvent avoir les même teintes que la glace, allant d'un blanc légèrement teinté à un bleu pâle.

C’est parti pour le dessin !

 

DESSINER UN PAYSAGE DE MONTAGNE ÉTAPE PAR ÉTAPE

1/ Sur un aplat représentant le ciel bleu, je texture légèrement le fond de l'image pour suggérer l'atmosphère du dessin et des nuages naissants. Vous pouvez faire un dégradé avec une couleur extrêmement pâle pour transitionner avec le bleu pour ajouter du relief. Ici j’ai pris un rose tendre.

la couleur de fond de notre dessin

Généralement, les montagnes forment des chaînes : c'est-à-dire quelles sont les unes à la suite des autres. Leur sommet semble alors continu. Pour cela, nous allons commencer par dessiner une ligne directrice aléatoire qui la représentera. Amusez-vous avec les formes ; créez des pics, des creux, des courbes…


2/ Je trace la ligne du sommet qui se trouve au premier plan, en fuchsia.

le tracé de la montagne au premier plan


3/ Puis une deuxième ligne pour le second plan, en violet.

le tracé de la montagne au second plan


4/ Enfin, je trace les lignes de mon arrière-plan en bleu. Sur cet arrière-plan se concentreront de lointaines montagnes, à peine visibles dans le flou des nuages.

le tracé de la montagne à l’arrière plan


Pour ce dessin, il va falloir jouer avec l'atmosphère afin que l’on ressente le froid glaçant, mais aussi la beauté envoûtante de la neige.

Passons à la couleur.

 

AJOUTER LA COULEUR AU DESSIN

1/ Chaque zone étant bien définie, j’applique un aplat à chacune d’elles en suivant la palette de couleur choisie plus haut.

Je prends la couleur la plus soutenue et sombre pour le premier plan et un bleu moins saturé pour mon second plan. Enfin, j’utilise plusieurs bleus pâles pour mon arrière-plan car je souhaite démontrer le lointain de ces montagnes : plus l’on s’éloigne d’elles, et plus elles doivent sembler petites et de couleur désaturée.

les couleurs de chaque plan de montagnes


2/ Je crée des irrégularités sur les sommets et détaille l’aspect du second plan qui sera l’endroit le plus important du dessin. Voici le résultat lorsque l’on enlève les lignes directrices :

ajout de légers détails sur le second plan des montagnes


3/ J’ajoute des nuages entre chaque chaîne de montagne de l'arrière-plan, les laissant à peine visible dans le flou de ces derniers. Cela renforce l'atmosphère et encre le dessin dans un climat humide et froid.

ajout de nuages sur les montagnes de l’arrière-plan


4/
En suivant le mouvement des flèches, je divise ma montagne afin d’apporter plus de relief aux différentes montagnes qui se concentrent au premier et second plan. Elles seront très pentues.

les flèches des reliefs des montagnes


5/ J’applique un dégradé sur chaque division selon ma palette de couleur. Plus je m‘éloigne, plus les pans de montagne s'éclaircissent. Je prends un bleu saturé pour donner un peu plus de vie au point culminant de cette chaîne.

dégradé des couleurs de la montagne


6/ De manière encore grossière, je place les zones principales de neige (avec la teinte la plus claire, sans utiliser de blanc). Elles se regroupent en bas des sommets, là où leurs pentes s’adoucissent, et semblent aussi vouloir grimper vers le haut des sommets avec quelques embranchements de neige.

dessiner les zones de neige de la montagne


Ensuite, d’autres plus petits embranchements viendront se poser sur les premiers, en allant du bas vers le haut des montagnes, se concentrant dans les creux :

flèches indicatrices des creux des montagnes


7/ Je dessine les détails des embranchements et affine les bordures de la neige déjà présente. Vous pouvez ajouter ça et là des petits traits de neige, toujours dans le sens de la pente.

détails des embranchements des montagnes


8/ Pour commencer à ombrer la neige, je place un grand dégradé bleu en partant de la gauche du dessin.

dessiner les ombres de la neige des montagnes 1


9/ La lumière vient de la gauche (voir la flèche orange ci-dessous), ainsi, on en déduit le sens et la longueur des ombres portées des montagnes. L’ombre que j’accentue le plus est celle du pic principal, sur le point le plus en bas.

dessin-ombres-neige-montagnes-2

 

AJOUTER DU RÉALISME AU PAYSAGE DE MONTAGNE

Afin de donner du relief et plus de vraisemblance à mon visuel, le moment est venu d’ajouter de la texture et du détail.


10/ J’ajoute la texture de la roche en insistant sur la largeur des traits sur le premier plan. Ils seront plus subtils sur le second plan.

En fuchsia, je vous dessine quelques exemples de textures.

dessiner des reliefs aux montagnes


11/ Je commence à texturer la neige par endroits (uniquement au premier plan).

Voici quelques exemples de brushs pour cela :

texturer la neige des montagnes


12/ Viennent les derniers détails : lumières, définitions… On peut faire réverbérer la couleur du ciel légèrement rosée sur la neige.

dessiner les détails des montagnes


13/ Je finis le dessin en prenant un peu de recul et je fais des ajustements si nécessaire : je texture un peu plus la neige au premier plan afin de faire une distinction nette entre le 1er et le 2nd plan.

Bravo ! Le dessin du sommet enneigé est terminé !

dessin un paysage de montagne enneigé


Si vous souhaitez simplifier ce tutoriel, vous pouvez résumer chaque étape en une succession d’aplats (qui rendra tout aussi bien car l’échelle du dessin est très petite comparé à une vraie montagne). On peut se permettre de perdre des détails, en gardant l’essentiel des formes : neige contre roche, c’est le contraste à conserver.

 

 

Illustratrice et rédactrice : Vincyane Belin

 


par Liam

Commentaire(s)


  • romain.dole

    Interactions

    Nombre de sujet(s) : 1

    Nombre de réponse(s) : 1

    Bonjour !

    Super ! Vous utilisez quoi comme matériel ?


  • Dawiid Mes galeries

    Interactions

    Nombre de sujet(s) : 1

    Nombre de réponse(s) : 1

    Superbe le résultat final. Mais si on dessine "à l’ancienne" avec des crayons ?

    Ça serait plus long. Mais le principe serait le même je pense non ?



LES BASES DU DESSIN

les bases du dessin

Venez découvrir notre formation dédiée aux bases du dessin. On vous détaille toutes les notions essentielles pour bien débuter tout en vous proposant de nombreux exercices pratiques et illustrations à réaliser pour apprendre efficacement depuis chez vous !

Voir la formation