Réaliser un dessin de cochon


Réaliser un dessin de cochon


Dans cet article nous allons étudier un animal qui a longtemps, à tort, été mal estimé dans nos contrées, le cochon. Aujourd’hui on reconnaît son intelligence et sa sensibilité (ainsi que sa grande propreté !), et parfois on le retrouve même en animal de compagnie.


ETUDIER L’ANIMAL EN VUE DU DESSIN

Tout d'abord faisons un petit point sur l'animal.

Illustration du squelette du cochon

Le cochon, cochon domestique ou porc, est une sous-espèce du sanglier sauvage. Comme lui, il est omnivore. En moyenne, le corps fait entre 90 cm et 1,80 m de long et mesure entre 0,7 et 1m au garrot.

Ce sont des animaux courts sur pattes, ayant une tête assez grande par rapport à leur corps et de grandes oreilles. Le corps est allongé mais reste compacte.

Comme souvent, on va retrouver dans la structure des pattes les mêmes éléments que dans la structure de nos membres.

images de la structure du cochon

Vous pouvez le constater, le dos est long et plutôt droit. À cause de la forme de leur dos (de la manière dont les vertèbres s'articulent et s'attachent sur le crâne), les cochons ne peuvent que très légèrement relever la tête. Attention donc, gardez toujours cet élément en tête sous peine de lui rompre le cou !

La tête ne peut pas se lever trop mais il a souvent la tête basse, à la recherche de quelques gourmandises ; alors les muscles du cou peuvent se deviner (zone hachurée orange) comme sur l'image suivante.

Vous constaterez que l'arrière train est légèrement plus haut que les épaules. Sur l'image, je vous illustre ça en appuyant le sommet des pattes avant (ligne verte) et le sommet des pattes arrière (ligne rouge). Notez que cette différence de hauteur avant/arrière est plus ou moins marquée chez certaines variétés de porc.

images des parties distinctes du cochon

Pour simplifier, on peut segmenter le corps de notre animal en quelques parties distinctes.

En bleu foncé la tête, qui forme un triangle avec une pointe un peu carrée au niveau du groin.

En bleu clair, le cou, large, qui lie la tête au torse quasiment sans démarcation.

En vert les membres : en vert clair les pattes avant et en vert plus foncé les pattes arrière avec une masse musculaire plus importante.

En orange le « torse », avec sa cage thoracique large.

Sur le dessin de droite on simplifie encore plus l'animal. On obtient au final le triangle de la tête, le cou et le corps, aux contours rouges, qui forme un rectangle un peu déformé. La flèche rouge vient vous souligner la pointe de la hanche qui casse un peu la ligne de dos.

illustrations simplifiées du corps du cochon

Et si on ne garde que les contours (utiles pour un dessin simplifié), on observe bien que la silhouette est de forme oblongue, comme une goutte d'eau tournée à l’horizontale, un peu plus charnue sur l'arrière.

Vous constatez que la tête est vraiment dans la continuité du corps.

illustrations de la structure du crâne du cochon

Penchons-nous maintenant un peu plus en détail sur la construction de la tête.

Sur une vue de profil :

Image A :
En rouge l'attache du crâne à la colonne. On ne pourra pas lever davantage la tête ; la flèche rouge vous indique la limite mécanique de la jonction.

En vert la ligne du groin. En effet le crâne est plutôt plat alors que le profil de l'animal affiche une jolie courbure. Les muscles et terminaisons du groin (en orange) en sont pour beaucoup responsables.

En jaune toute la zone de la « gorge/menton». Cette partie est très charnue et épaissit l'encolure de l'animal. Vous observez qu'il n’y a pas de démarcations nettes entre les mâchoires inférieures et supérieures. D'ailleurs la ligne de mâchoire inférieure se perd dans la masse de la gorge.

Image B :
Ici nous nous intéressons au placement de l'œil. Il se situe environ sur le tiers arrière de la tête et se retrouve aligné au haut du groin (trait gris).

Image C :
En rose deux traits, un qui part du dessus de l’œil et l'autre du dessous. Ces traits créent (en orange) ce que j'appellerai la zone d'audition, la zone que les oreilles vont couvrir. Cette zone d'audition nous donne la largeur des attaches des oreilles (double-flèche rouge). Nous reviendrons sur les oreilles plus en détail.

En bleu foncé la ligne des babines et en bleu clair le bord de la lèvre inférieure. Comme nous le disions précédemment, la babine inférieure est très discrète.


dessin de la structure de face du cochon

Sur une vue de face :

Schéma 1 :
La tête peut s'incruster dans un rectangle (bleu foncé) qui sera assoupli en bas par la zone charnue de la gorge (en bleu clair).

Le museau, en violet, forme un rectangle fini à son extrémité par le groin.

Schéma 2 :
Le groin, de forme grossièrement triangulaire, constitue une large surface sur toute l'extrémité du museau. En vert, la mâchoire inférieure est très fine.

En rose les traits qui forment la zone d'audition. En rouge la zone d'attache des oreilles.

Entre les deux schémas vous retrouvez les références couleur sur une simplification en vue de profil.


dessiner la structure de la pupille

L’œil du cochon a une structure très très proche de celle de nos yeux. La pupille est ronde et noire. L'iris est souvent sur des teintes de marrons, mais peut également présenter des nuances de bleu/gris et de verts/gris (option choisie pour cet exemple).

La paupière supérieure est ourlée de longs cils (traits bleus), blancs chez les variétés claires et plutôt noires chez les animaux à robes sombres.

On retrouve la caroncule lacrymale (la petite boule dans le coin de l’œil), surlignée en rouge. La peau autour de l’œil (zone hachurée en orange) a tendance à être moins poilue. La couleur rose de la peau ressort du coup. Cette zone apparaît souvent plus claire.

Comme souvent les paupières (zones hachurées en violet) recouvrent partiellement en haut et en bas (flèches vertes) le globe oculaire (en vert).


dessin de la structure du groin du cochon

Le groin est un organe bien développé chez le cochon et surtout très efficace. En effet l'odorat des cochons est excellent.

La forme est une base de triangle (petit schéma tout à droite / traits rouges) arrondi sur les pointes avec une base un peu plus large. En somme un triangle isocèle très adouci.

En orange (le trait vertical), vous appuie l'axe central autour duquel la construction est symétrique.

La flèche orange vous indique un petit pli qui en découle.

En violet le trait horizontal vous marque un axe de « plis ». Le groin peut se déformer légèrement et s’arquer autour de cette ligne. La flèche violette vous montre des plis en relation avec cette structure.

Les narines sont rondes, placées au centre.

La zone est nue et la « peau » y est un peu granuleuse et à tendance humide. Il ne faudra pas hésiter à y appliquer quelques reflets de lumière.

Les poils que vous voyez sont en réalité sur le museau, juste derrière. Ils ne seront à représenter que dans le cadre d'un dessin réaliste sous peine de donner des moustaches de chat à votre cochon.


dessin du crâne du cochon

Bien que les cochons n'affichent pas des défenses aussi développées que leurs cousins sangliers, les mâles peuvent présenter des dents impressionnantes si elles ne sont pas coupées (ce qui est rarement le cas).

Regardons rapidement le crâne pour la dentition :

dessin de la structure des défenses et des dents du cochon

En rouge les défenses, 2 en haut et 2 en bas, qui poussent en allant vers le haut. En vert, ce que l'on pourrait assimiler à nos incisives, qui partent un peu en avant. Le reste des dents, en bleu, se place en retrait.

Notez que les femelles ont les défenses bien moins développées.


dessin des oreilles du cochon

Pour les oreilles, nous allons observer un petit porcelet, pour changer un peu …

L'oreille est de forme triangulaire, avec un retour arrondi plus prononcé sur l'extérieur (souligné en bleu clair). La peau est bien irriguée, dans le cadre d'un dessin réaliste vous pourrez faire deviner quelques lignes de veines partant du centre vers les extérieurs.

La flèche bleue foncé vous indique le centre de l'oreille, zone à ombrer un peu plus pour indiquer la profondeur.

La peau à l’intérieur est nue et recouverte de poils fins et courts sur l’extérieur.

En vert je vous surligne le pivot qui va permettre à l'oreille de bouger. Sur le dessin initial il est juste sous-entendu par un petit trait.

En rouge la zone d'attache de l'oreille, avec en rose les traits de construction qui ont permis de délimiter la taille.


dessin des oreilles du cochon 2

Certains cochons ont les oreilles qui tombent. Elles sont alors couchées vers l'avant, en aucun cas sur les côtés.

Vous retrouvez la forme triangulaire et les traits de construction (en rouge et rose).


dessiner les pattes du cochon

Le cochon est un ongulé, il marche sur la pointe des pieds.

Il possède 4 doigts dont deux qui sont de véritables « griffes »/« sabots » et portent le poids de l'animal.

Sur le schéma :

En violet, marqués 1 et 2, les doigts principaux qui sont devant. En vert, notés 3 et 4, les doigts arrière plus petits et disposés plus haut sur le dos des pattes.

Les pattes antérieures et postérieures affichent le même nombre de doigts configurés identiquement.


dessiner la queue du cochon

Alors oui, souvent, la queue sera en tire-bouchon ! Enfin, un petit tire-bouchon, n'effectuez qu'une boucle, ce sera amplement suffisant !

L'attaque de la queue se situe sur la ligne de la colonne (trait bleu), et environ sur la moitié de la rondeur de l'arrière train (trait vert).

Mais bien que chez beaucoup de cochons domestiques la queue s'enroule sur elle-même, elle peut rester droite et tombante chez certaines races.

En tous les cas, l'extrémité est ourlée de longs poils qui créent un petit panache.

 

DESSINER UN COCHON ETAPE PAR ETAPE

Vous êtes maintenant parfaitement à même de dessiner notre cochon ! Nous allons opter pour un animal de profil, en train de marcher tranquillement. Je vous ai fait un rapide croquis pour l'idée générale.


croquis rapide du cochon

En vert la patte arrière sera pliée, prête à avancer pour chasser la patte avant (en bleu). Dans cette configuration la patte avant concernée sera du coup décalée vers l'arrière alors que l’autre patte antérieure sera en avant.


illustrations de la structure de la tête du cochon

Et avant de nous lancer, un petit rappel de ce que nous avons vu quant à la construction de la tête.

Schéma A :
En bleu la ligne de profil, avec une jolie courbure. En violet le groin, rectangulaire. En vert la mâchoire inférieure discrète. En jaune et orange, les joues et la gorge très charnues. La tête est dans la continuité du corps. Si vous voulez, vous pouvez juste créer une ou deux petites irrégularités dans la ligne de la nuque aux zones de jonctions tête/cou et cou/corps (flèche rouges).

Schéma B :
L’œil est placé au tiers arrière de la longueur de la tête (traits roses), aligné avec le dessus du museau (trait vert). L'oreille se place sur la zone d’audition définie par les traits rouges.

Schéma C :
La forme générale en triangle avec une pointe carrée au niveau du groin.


croquis des bases du cochonAllons-y enfin !

Étape A : La tête.

Étape B : Je tire la ligne de dos et place la zone de cou.

Étape C : Je place la masse de l'épaule et celle de la cuisse, plus importante et ronde. Je n'oublie pas que le train arrière doit être un peu plus élevé que l'avant. Je vérifie ça (flèches bleues). Je place un petit trait pour la cage thoracique, la zone du torse (légèrement orange) est suffisamment longue et large.


croquis des pattes et ventre du cochon

Étape D: Je finis les pattes dans la continuité des masses placées dans l'étape précédente. Je place les pattes de l'autre côté et je ferme le ventre dans la continuité du trait de la gorge (traits plus foncés).

Étape E : Je vérifie la justesse de la construction en replaçant rapidement les os. Au début, il est surtout bon de réaliser cette étape pour la construction des pattes.


dessiner les oreilles, les yeux et les mamelles du cochon

Étape F : Je place les oreilles et les yeux. Flèches bleues : j'ajoute un peu de volume sous le coup, pour le côté charnu et, vu que j'ai décidé que ce sera une dame, je place des mamelles dans la longueur du ventre (les femelles ont 7 paires de mamelles, la première derrière la patte avant et la dernière au niveau du début de la patte arrière).

Étape G : Je nettoie un peu les traits de construction et trace les contours en définissant plus les détails (les doigts, la queue, etc...).

 

MISE EN COULEUR DU DESSIN

Maintenant la mise en couleur !


dessiner un cochon

Étape 1 : l’aplat. J'opte pour un petit cochon rose ! À savoir que les robes peuvent être unies sur des nuances de brins et marrons variées, grises ou noires, mais également tachées avec des touches de blanc...

Étape 2 : En me référant aux traits de construction, je place quelques zones d'ombres.

Étape 3 : J'applique un rose plus sombre et plus soutenu sur certaines zones bien irriguées, le ventre et les mamelles, le groin, les oreilles, la gorge, les contours de l’œil.

Étape 4 : On retrouve les zones plus rosées, les ombres et j'applique un peu de lumière sur le dos.

Et voilà un joli cochon !

 

J'espère que vous avez trouvé cet article intéressant et qu'il vous a donné envie de dessiner ! Et si vous vous lancez dans de petits dessins rapides, sans trop de détails, souvenez-vous de ce que nous avons vu au début, sur la structure et l'allure simplifiée de l'animal.


Rédactrice et illustratrice : Elo Illus

 


par Liam

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? Soyez le premier à réagir :)


LES BASES DU DESSIN

les bases du dessin

Venez découvrir notre formation dédiée aux bases du dessin. On vous détaille toutes les notions essentielles pour bien débuter tout en vous proposant de nombreux exercices pratiques et illustrations à réaliser pour apprendre efficacement depuis chez vous !

Voir la formation

Les articles populaires