Comment dessiner un serpent


Comment dessiner un serpent

 

J’ai décidé aujourd’hui de vous apprendre comment dessiner un serpent, ce reptile silencieux et redoutable. Capable de se faufiler un peu partout grâce à leur corps qui a la particularité d’être très souple. Avant de commencer à dessiner un serpent, nous allons voir son anatomie pour comprendre ce qui ce passe et comment cela fonctionne.

                                                                                        

 

 

OBSERVATION DE L’ANATOMIE DU SERPENT

 

 

Dans un premier temps nous allons voir comment le serpent se déplace, se nourrit… En effet il y a plusieurs sortes de serpents dans le monde. Il y en a qui sont venimeux, d’autres qui tuent en étouffant leur proie…Leur mode déplacement se fait en zig zag car le serpent ne possède pas de membre (Il n’a pas de pattes avant ni de pattes arrière).

Dit précédemment, le serpent, est un reptile carnivore au corps cylindrique et allongé, dépourvu de membres apparents. C’est un vertébré amniote caractérisé par un tégument recouvert d'écailles, imbriquées les unes sur les autres et protégées par une couche cornée épaisse. Les serpents ont comme caractéristiques spécifiques d'avoir une langue bifide, des yeux sans paupière, un crâne articulé et des mâchoires mobiles qui facilitent l'ingestion de proies. Ils partagent la disparition des pattes avec deux autres groupes de vertébrés tétrapodes.

 

Voici différents types de serpents que l’on peut trouver sur terre :

 Les différents types de serpents

 

 

Parlons maintenant un peu du squelette de ces bêtes sinueuses.

En effet la ceinture scapulaire est toujours absente du squelette des serpents.

La colonne vertébrale est constituée d'un grand nombre de vertèbres (160 à 400) très bien articulées les unes par rapport aux autres ; les ondulations du corps sont donc possibles grâce à cette structure d'une part et d'autre part grâce à l'existence de muscles latéraux qui présentent la particularité d'avoir leurs insertions apophysaires opposées fort éloignées les unes des autres (jusqu'à 30 vertèbres d'écart).

 

Voici un exemple pour illustrer ce paragraphe :

Photo du squelette d'un serpent

 

Pas étonnant en observant cette photo que le serpent est à la base de bien des créatures mythologiques et fantastiques imaginées par l'homme !

 

La bouche peut se distendre au passage des proies qu'ils capturent. Cette grande ouverture buccale est rendue possible car d'une part le carré est une baguette allongée qui s'articule très en arrière du neurocrâne ; d'autre part la rotation du carré autour de son articulation éloigne très nettement la mandibule (mâchoire inférieure très flexible pouvant aller pratiquement dans tous les sens) de la mâchoire supérieure (liée aux os du crâne de façon lâche).

Par ailleurs, un muscle puissant tendu entre la région temporale et l'extrémité postérieure de la mandibule contribue à abaisser encore plus ventralement cette dernière.

De ce fait, les serpents sont capables d'avaler des proies énormes : dans l'estomac d'un python de cinq mètres on a trouvé un léopard (préalablement étouffé). De plus, les glandes salivaires sécrètent assez de salive pour faciliter l'ingestion des proies en les lubrifiants. L’estomac produit un suc extrêmement acide capable de dissoudre même les dents.

 

Remarquez qu'en dessous de 10 °C, le processus digestif ne peut fonctionner efficacement et le serpent doit régurgiter sa proie ; la température idéale pour la digestion est de 30 °C. C'est pourquoi le serpent cherche à atteindre cette température, en se chauffant au soleil par exemple lorsqu'il vient de se nourrir.

 

Voici d’autres images Illustrant la mâchoire d’un serpent :

 

Photo de la mâchoire d'un serpent

 

 

 

 

Parlons maintenant de leurs écailles qui constituent une grande partie de leur corps.

Le corps des serpents est recouvert d'écailles. Comme chez les autres squamates et contrairement par exemple aux poissons, celles-ci sont des zones épaissies de l'épiderme et non des écailles individualisées.

Les écailles peuvent avoir toutes sortes de tailles, de formes, de textures et de dispositions, y compris au sein d'une même espèce. La forme, le nombre et la disposition des écailles permettent de différencier les différentes espèces de serpents.

En particulier, les différentes écailles de la tête sont généralement caractéristiques d'une espèce, ainsi que le nombre de rangées d'écailles dorsales (dans le sens de la largeur) et le nombre d'écailles ventrales (dans le sens de la longueur). Nous allons prendre comme exemple ce type de serpent pour illustrer nos propos :

 

Photo d'écailles d'un serpent

 

 

Les écailles ont plusieurs fonctions. En premier lieu, elles offrent une protection mécanique contre l'usure de la peau. Cette protection est particulièrement importante, puisque l'usure de l'épiderme est très rapide chez ces animaux qui se déplacent en rampant. Les écailles permettent également sans doute de limiter la déshydratation, même si cette capacité est mal connue et peut-être surestimée.

Elles peuvent également faciliter le déplacement, des écailles lisses permettant de réduire les frottements dans la végétation et le sable tandis que des écailles plus rugueuses permettent de s'accrocher plus facilement.

Les serpents à groin, par exemple, ont une écaille rostrale retroussée qui leur permet de creuser. De plus, elles peuvent avoir une fonction de camouflage, des écailles proéminentes permettant de briser la ligne de contours de la tête de l'animal aux yeux d’éventuelles proies ou prédateurs.

 

Certains serpents, notamment la Couleuvre polissent leurs écailles dorsales et ventrales grâce à un liquide visqueux secrété non loin des narines. Ce polissage a probablement pour fonction de limiter l'évaporation transcutanée en recouvrant les écailles de lipides, mais pourrait également être un moyen de communication chimique.

 

 

 

 

LE DESSIN DU SERPENT

 

Maintenant que nous en savons un peu plus sur nos amis les serpents, nous allons pouvoir les dessiner. Dès à présent regardons comment dessiner un serpent, nous allons utiliser cette photo comme référence.

 

Référence pour le dessin d'un serpent


 

 

Vu précédemment dans l’article, le serpent ne possédant pas de squelette interne nous allons faire la base avec un simple trait, nous permettant de comprendre les courbes qu’il peut faire. Et ainsi placer les volumes dessus.  

 

Courbe des volumes pour le dessin du serpent

 

 

 

 

DESSINER LA TETE DU SERPENT

 

Maintenant que cette courbe est tracée et que nous avons mis un peu tout ça au propre, nous allons nous attaquer à la tête en plaçant un ovale qui correspond à la tête du serpent.

Mise au propre :

 

Courbe des volumes pour le dessin du serpent 2

 

 Voici  la première étape :

La tête se construit sous forme d’ovale arrondi. Le museau du serpent sera dessiné sous forme de deux pointes de triangle.

 

Dessin de la tête du serpent

 

 

Nous traçons ensuite, un trait délimitant le haut et le bas de la tête du serpent :

 

Dessin de la tête du serpent 2 

 

 

Cela va nous permettre maintenant de placer l’œil du reptile se trouvant assez près de son museau.

 

Dessin de l'oeil du serpent

 

                                                                        

Pour faire les « arcades sourcilières », nous allons les représenter par des triangles que nous plaçons entre les yeux du serpent.

 

Dessin de l'oeil du serpent 2

 

 

 

 

 

DESSINER LE CORPS DU SERPENT

 

Maintenant que la base de la tête est dessinée nous allons passer au corps de ces monstres sinueux. On le représentera avec des formes de cylindre déformé.

 

Dessin du corps du serpent

 

 

Placer deux traits légèrement en diagonal du serpent. Ils représenteront l’arbre sur lequel notre serpent est agrippé.  

 

Dessin du corps du serpent 2

 

 

 

 

 

LES DETAILS DU DESSIN

 

 

Passons au détail que l’on peut observer sur l’animal que nous avons pris comme référence. Nous allons reprendre la tête que nous avons construite au début. Nous lui rajoutons un carré pour délimiter plus précisément son museau.

 

LES DETAILS DE LA TETE

 

Détails de la tête du serpent

 

 

Entre le triangle et le carré que l’on vient de placer, mettre un losange qui sera sa narine. Puis rallonger le trait des arcades sourcilières pour délimiter sa mâchoire.

 

Détails de la tête du serpent

 

 

 

 

Arrondir les formes pour que cela devienne une vraie tête de serpent. Comme ceci. L’œil est représenté par un trait.

 

Détails de la tête du serpent 3

 

 

 

 

 

LES DETAILS DU CORPS

 

Sachant que le serpent possède un corps très souple, nous allons construire par-dessus notre base de dessins des courbes sinueuse. Voici le résultat pour le corps cette fois-ci.

 

Détails du corps du serpent

 

 

 

Il manque tout de même un détail que nous allons voir tout de suite qui est les écailles d’un serpent.

 

 

DESSINER LES ECAILLES DU SERPENT

 

D’après notre photo référence, notre serpent possède des écailles qui suivent les courbes que fait son corps. Mais comment les dessiner, elles sont si nombreuses !! Voici un dessin illustrant la façon de les dessiner facilement. Pour cela il faut faire des traits qui se croisent (faire un quadrillage) en 1 sur le dessin. Puis en 2 arrondir ce quadrillage et rajouter les écailles en forme de triangle arrondi (représenter en rouge).

 

Comment dessiner les écailles du serpent

 

 

 

 

Ce qui donner sur notre dessin de serpent ceci :

 

Détails des écailles du serpent

 

 

Il ne vous reste plus qu’à vous mettre en mode « off » et patience en rajoutant sur tout le corps du serpent les deux couches comme ci-dessous :

 

Dessin final du serpent

 

 

 

Alors oui, cela peut prendre un certain temps, mais allez-y tranquillement, vous n’êtes de toute façon pas pressé. Et qu’on se le dise, bien réaliser la peau du serpent c’est LA chose qui va faire que notre dessin de serpent soit excellent !

 

Pour finir cet article nous avons appris à construire simplement un serpent avec des cylindres, triangles, carrés et autres formes simples. Une fois de plus l’observation est un point crucial pour pouvoir comprendre et retranscrire ce que vous voyez.

 

 

A vos crayons et à bientôt pour un nouveau tuto :)

 

 

 

Illustratrice et rédactrice : Laure-Hélène

 

 


par Liam

Commentaire(s)


  • crachmouette Mes galeries

    Interactions

    Nombre de sujet(s) : 1

    Nombre de réponse(s) : 1

    Comment dessiner un serpent

    bonjour je souhaiterais avoir un avis et plutôt intéressante comme façon de procéder merci.

    Jos Staff Mes galeries

    Interactions

    Nombre de sujet(s) : 1

    Nombre de réponse(s) : 1

    Bravo crachmouette, ton dessin est superbe


  • Mathy

    Interactions

    Nombre de sujet(s) : 1

    Nombre de réponse(s) : 1

    Quand on regarde la colonne vertébrale du serpent,on dirait qu'il a l'air un peu complexe à dessiner.Par contre cool l'astuce pour dessiner les écailles



LES BASES DU DESSIN

les bases du dessin

Venez découvrir notre formation dédiée aux bases du dessin. On vous détaille toutes les notions essentielles pour bien débuter tout en vous proposant de nombreux exercices pratiques et illustrations à réaliser pour apprendre efficacement depuis chez vous !

Voir la formation